fbpx

FONDS DE DOTATION FRANCE-LIBAN

UNE INITIATIVE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE FRANCO-LIBANAISE POUR VENIR EN AIDE AUX VICTIMES DE LA CRISE LIBANAISE

CONTEXTE

La population libanaise est confrontée depuis le 1er octobre 2019 à une crise grave, multiforme. Celle-ci est tout à la fois financière, économique, monétaire, humanitaire, sociale et sanitaire. Depuis le 4 août 2020, s’y ajoutent les conséquences de la catastrophe de grande ampleur causée par l’explosion survenue au port de Beyrouth.

Cette crise a éclaté au grand jour le 17 octobre 2019. Dès le mois de novembre 2019, des actions destinées à venir en aide à une population durement éprouvée ont commencé à être mises en œuvre par des organisations ou par des membres de la diaspora libanaise (cf. encadrés infra).

Désireuse de compléter sa vocation économique par un engagement humanitaire et social, la Chambre de Commerce Franco-Libanaise (CCFL), a pris l’initiative de mettre sur pied un fonds de dotation. Il s’agit d’un outil d’intervention qui offre l’avantage de faire bénéficier les donateurs, résidents fiscaux en France, de la possibilité de bénéficier d’un crédit d’impôt, hors IFI

La CCFL a souhaité offrir à d’autres associations libanaises en France la possibilité de la rejoindre en qualité de co-fondatrices. L’association franco- libanaise des professionnels de l’informatique (AFPI), a répondu positivement à cette proposition. Cette possibilité reste ouverte à une ou deux autres organisations qui en manifesteraient l’intention et seraient cooptées par le conseil d’administration, dans un délai de six mois suivant la création du fonds.

L’objectif premier est de réunir les moyens qui permettent d’intervenir en urgence auprès des personnes en détresse. Conscients de la nécessité d’inscrire leur action dans la durée, les fondateurs ont souhaité élargir l’objet du fonds à des actions d’intérêt général au service du bien commun. Le Fonds de dotation France-Liban (FDFL) est désormais officiellement créé, l’annonce en ayant été publiée au journal officiel du 1er août 2020.

L’OBJET SOCIAL DU FONDS DE DOTATION FRANCE-LIBAN

Le FDFL se donne pour objet de promouvoir et de réaliser, directement ou indirectement par le biais d’autres organismes à but non lucratif, toute initiative d’intérêt général permettant :

  • De prĂ©server les besoins essentiels de l’individu, en visant :
    Tout ressortissant libanais résidant en France ou au Liban ; toute personne de mère ou de père libanais résidant en France ou au Liban ; tout ressortissant français résidant au Liban.
  • Et de promouvoir et prĂ©server les biens collectifs essentiels libanais en visant :
    Le patrimoine culturel, le patrimoine environnemental et l’environnement économique.

LA DOTATION INITIALE

La CCFL a apporté comme dotation initiale un montant de 15 000 Euro et son conseil d’administration a décidé de verser au FDFL la moitié des cotisations de ses membres au titre de l’année 2020, L’AFPI a contribué par un apport de 2 000 Euro.

DES ACTIONS QUI ONT PRÉCÉDÉ LA CRÉATION DU FONDS

Le soutien financier aux Ă©tudiants libanais en France

Les étudiants libanais à l’étranger se sont trouvés rapidement confrontés à des difficultés, leurs parents étant dans l’impossibilité de leur faire parvenir leurs moyens de subsistance en raison des restrictions imposées par les banques libanaises sur les transferts de fonds à l’étranger. Les mesures de confinement prises dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus ont aggravé leurs difficultés et nombre d’emplois d’appoint ont été interrompus.145 000 EUR ont été collectés et distribués à plus de 500 étudiants libanais en France. Le reliquat de cette mission a été est versé au FDFL et strictement affecté au même objet.

L’envoi de médicaments à la Croix- Rouge Libanaise

L’approvisionnement en médicaments et en fournitures médicales est devenu extrêmement difficile au Liban dès la fin de l’année 2019. La mobilisation de la diaspora libanaise à Paris a permis d’obtenir le soutien de l’ONG pharmaceutique TULIPE et de la Croix – Rouge Française. Une tonne de médicaments et de petites fournitures médicales, conforme à une liste remise par la Croix-Rouge Libanaise, a pu être acheminée à Beyrouth par un vol parti de Paris le 7 avril 2020. Les produits, remis à la Croix-Rouge Libanaise ont été distribués dans ses différents dispensaires. Le fret a été offert par la MEA. Le reliquat des dons réunis pour cette opération a été consacré à l’achat d’équipements de protection contre le coronavirus, pour les secouristes de la Croix-Rouge Libanaise.

Pour en savoir plus sur Les formes d’action du FDFL, les causes qu’il subventionne et sa charte de valeur